Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

Comprendre la communauté transgenre Posté le 06/07/2017 - Par Kiana Riahi

Les personnes transgenres viennent de tous horizons. Nous sommes des papas et des mamans, des frères et soeurs, des fils et des filles. Nous sommes vos collègues et vos voisins. Nous sommes des enfants de 7 ans et des grands-parents de 70 ans. Nous sommes une communauté diversifiée, représentant toutes les origines ethniques et raciales, ainsi que les antécédents religieux.

 

Le mot «transgenre» - ou trans - est un terme générique pour les personnes dont l'identité de genre est différente du sexe qui nous est attribué à la naissance. Bien que le mot "transgender" et notre définition moderne ne soient utilisés qu'à la fin du 20ème siècle, les personnes qui seraient conformes à cette définition ont existé dans toutes les cultures tout au long de l'histoire enregistrée.

 

Malgré la visibilité accrue des célébrités transgenres comme l'actrice Laverne Cox ou l'écrivain Janet Mock, de nombreux Américains ne connaissent pas personnellement personne qui est transgenre, mais le nombre de ceux qui le font augmente rapidement. Selon un sondage de 2016 réalisé par Greenberg Quinlan Rosner

Research, commandé par la Campagne des droits de l'homme, 35 pour cent des électeurs probables aux États-Unis «connaissent personnellement ou travaillent avec quelqu'un qui est transgenre». C'est plus du double des 17 pour cent qui ont répondu oui quand A posé la même question en 2014.

 

D'autres recherches suggèrent qu'il y a au moins 700 000 personnes transgenres aux États-Unis, soit environ 0,3% de la population totale et environ 3,5% de la communauté LGBTQ; Mais ces estimations sont probablement conservatrices en raison de la quantité limitée d'études qui ont tenté de mesurer la population transgenre.


Qu'est-ce que cela signifie être transgenre?

 

La communauté transgenre est incroyablement diversifiée. Certaines personnes transgenres s'identifient comme hommes ou femmes, et certains s'identifient comme genre, non binaire, agender ou ailleurs dans ou hors du spectre de ce que nous comprenons le genre. Certains d'entre nous prennent des hormones et font l'objet d'une intervention chirurgicale dans le cadre de notre transition, et d'autres pas. Certains choisissent de s'identifier ouvertement en tant que transgenres, tandis que d'autres simplement identifient comme hommes ou femmes. Pour plus d'informations sur les questions que vous pourriez avoir sur les personnes transgenres, consultez nos FAQ sur Transgenre .

 

Dans le sondage 2012 de la Fondation du HRC sur les jeunes LGBTQ, environ 10 p. 100 des répondants se sont identifiés soit comme «transgenres», soit «autres genres», et ont écrit dans des identités comme «genre, fluidité» ou «androgyne». Qu'une plus grande partie de la jeunesse de cette génération identifie quelque part sur le large spectre transgenre. 
 

À bien des égards, les personnes transgenres ressemblent à des personnes cispares (non transgenres); Mais en raison de la stigmatisation sociale entourant notre identité transgenre, notre communauté est confrontée à un ensemble unique de défis.


Quels sont les défis auxquels sont confrontés les transgenres?

 

Bien que la visibilité des personnes transgenres augmente dans la culture populaire et dans la vie quotidienne, nous sommes encore confrontés à une sévère discrimination, à une stigmatisation et à une inégalité systémique. Certains des problèmes spécifiques auxquels sont confrontées les personnes transgenres sont:

  • Manque de protection juridique - Bien que la Commission de l'égalité des chances en matière d'emploi (EEOC) du gouvernement fédéral et le ministère de l'Éducation a récemment pris des mesures pour inclure les personnes transgenres en vertu des protections antidiscriminatoires existantes, il n'existe toujours pas de loi globale sur la non discrimination qui inclut l'identité de genre. Selon l'Indice de l'égalité de l'État de la campagne des droits de l'homme de 2014 , seuls 18 États et le District de Columbia interdisent l'emploi et la discrimination en matière de logement en fonction de l'identité de genre; Seulement 17 États et le District de Columbia interdisent la discrimination fondée sur l'identité de genre dans les logements publics; Et seulement 15 États et le District de Columbia interdisent la discrimination fondée sur l'identité de genre dans l'éducation. En outre, les législatures des États à travers le pays débattent - et, dans certains cas, de leur adoption - d'une législation spécialement conçue pour interdire aux personnes transgenres d'accéder aux salles de bains publiques qui correspondent à notre identité de genre ou de créer des exemptions fondées sur des croyances religieuses qui permettraient de discriminer les personnes LGBTQ. 
  • Pauvreté - Dans de nombreux cas, ce manque de protection juridique se traduit par un chômage pour les personnes transgenres. L'Enquête nationale sur la discrimination dans les transsexuels (NTDS) a révélé que 15% des répondants vivaient dans une pauvreté sévère (moins de 10 000 $ par année). Pour les personnes transgenres de couleur, ces taux étaient encore plus élevés, avec 34 pour cent de Black et 28 pour cent des répondants de Latina / o ayant déclaré un revenu du ménage inférieur à 10 000 $ par année. Comme quiconque a souffert de la pauvreté ou du chômage comprend, être incapable de se préoccuper de la vie de base peut entraîner l'itinérance ou inciter les gens à se livrer à des économies souterraines comme la vente de drogue ou le travail sexuel de survie, ce qui peut mettre les gens à risque accru de violence et d'arrestation. 
  • Harcèlement et stigmatisation - La communauté LGBTQ est toujours confrontée à une stigmatisation considérable fondée sur plus d'un siècle d'être caractérisée comme étant malade mental, socialement déviant et prédateur sexuel. Bien que ces vues défectueuses aient disparu ces dernières années pour les lesbiennes et les homosexuels, les personnes transgenres sont souvent rencontrées avec le ridicule d'une société qui ne nous comprend pas. Cette stigmatisation se joue dans divers contextes - nous laissant vulnérables aux législateurs qui tentent de tirer parti de la stigmatisation anti-transgenre pour marquer des points politiques peu coûteux; À la famille, aux amis ou aux collègues qui rejettent les personnes transgenres en apprenant nos identités transgenres; Et aux personnes qui harcèlent, violentent et commettent de graves violences contre les personnes transgenres. 
  • Violence anti-transgenre - Au moins 13 femmes transgenres ont été assassinées en 2014 et 2015 est sur la bonne voie pour voir des chiffres encore plus élevés. Ces femmes ont été poignardées, fusillées, stranglées, brûlées; Tué violemment par des partenaires intimes ou étrangers. Selon le rapport de la Coalition nationale contre les violences de 2013 (NCAVP) sur la violence haineuse contre les communautés lesbiennes, bisexuelles, transgenres, étranges et affectées par le VIH (LGBTQH), 72 p. 100 des victimes de LGBTQ ou des homicides violents motivés par le VIH 2013 étaient des femmes transgenres et 67% étaient des femmes transgenres de couleur. Les personnes transgenres ont peu d'options pour nous protéger de la violence ou de la justice. Le NTDS a constaté que 22 p. 100 des personnes transgenres qui avaient interagi avec la police ont subi un harcèlement fondé sur les préjugés de la police, les personnes transgenres ayant signalé des taux beaucoup plus élevés. Six pour cent ont signalé une agression physique; 2 p. 100 ont déclaré une agression sexuelle par la police; Et 20 pour cent ont déclaré avoir été privé d'un service égal par les forces de l'ordre. Près de la moitié des transgenres interrogés dans l'étude ont déclaré qu'ils étaient mal à l'aise de se tourner vers la police pour obtenir de l'aide. 
  • Obstacles à la santé - La collecte de données sur les disparités en matière de santé chez les transgenres est très limitée, mais les données que nous avons révèlent un système de santé qui ne répond pas aux besoins de la communauté transgenre. Dans une évaluation des besoins de 2012 par la Coalition Trans Washington DC, 44 pour cent de ceux qui ont identifié la santé comme l'une de leurs principales priorités ont déclaré que l'accès aux soins de santé sensibles au transgender était leur besoin le plus important. Au-delà des obstacles à l'obtention de services de santé médicalement nécessaires et aux professionnels de la santé qui ne possédaient pas de compétences en soins de santé transgenres, la NTDS a constaté que près de 20% des répondants avaient été privés de soins médicaux en raison du biais.
  • Documents d'identité - L'absence généralisée de documents d'identité précis chez les personnes transgenres peut avoir un impact sur chaque domaine de leur vie, y compris l'accès aux logements d'urgence ou à d'autres services publics. Pour être clair, sans identification, on ne peut pas voyager, s'inscrire à l'école ou accéder à de nombreux services essentiels à la société. Beaucoup d'États exigent des preuves d'une transition médicale - qui peut être prohibitivement coûteuse et n'est pas quelque chose que toutes les personnes transgenres veulent - ainsi que des frais pour le traitement de nouveaux documents d'identité, ce qui peut les rendre inabordables pour certains membres de la communauté transgenre. Le NTDS a constaté que parmi les répondants qui ont déjà fait une transition, 33% n'ont pas été en mesure de mettre à jour leurs documents d'identité pour correspondre à leur genre affirmé.

Alors que les défenseurs continuent de travailler pour remédier à ces disparités, les changements peuvent ne pas venir trop tôt pour les personnes transgenres. La visibilité - en particulier les images positives des personnes transgenres dans les médias et la société - continue de faire une différence critique pour nous; Mais la visibilité n'est pas suffisante et comporte des risques réels pour notre sécurité, en particulier pour ceux d'entre nous qui font partie d'autres communautés marginalisées. C'est pourquoi la Campagne des droits de l'homme s'est engagée à continuer de soutenir et de défendre la communauté transgenre, de sorte que les transgenres qui sont et deviendront vos amis, voisins, collègues de travail et membres de la famille ont la même chance de réussir et de prospérer.

 

http://www.hrc.org/resources/understanding-the-transgender-community